Aller au contenu

Une rencontre avec l’écrivain Eric-Emmanuel Schmitt a eu lieu à Kazan

La « cour littéraire », qui a eu lieu au village de l’universiade de Kazan, avait des accents français.

Le 10 septembre, à l’occasion du projet «  cour littéraire », une rencontre avec l’écrivain Eric-Emmanuel Schmitt a eu lieu à Kazan.

Eric-Emmanuel Schmitt est né à Lyon en 1960.
Il est entré à l'École normale supérieure d’où il est sorti agrégé de philosophie. Sa thèse de doctorat, soutenue en 1987, a pour titre  Diderot et la métaphysique. Elle a été publiée en 1997 sous le titre Diderot ou la philosophie de la séduction.
Il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec La Nuit de Valognes en 1991 reconnu par la critique.  Sa deuxième pièce,  Le Visiteur, rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, a obtenu trois prix lors de la Nuit des Molières 1994.

Mais E-E Schmitt n’est pas seulement un dramaturge de talent, il est aussi un romancier à succès. Son premier livre, La Secte des Egoïstes,  publié en 1994, a lui aussi été salué par la critique.
Après Le Visiteur, d’autres succès au théâtre ont suivi : en 1996 Variations énigmatiques avec Alain Delon et Francis Huster, en 1998 Frédérick ou Le Boulevard du Crime avec Jean-Paul Belmondo, jouées tout d’abord au théâtre Marigny à Paris puis dans  le reste du monde.
L'Évangile selon Pilate, le deuxième roman d’E-E Schmitt, publié en 2000, est un succès critique et de ventes sur un sujet touchant à l'histoire de Jésus-Christ. Il a obtenu le Grand Prix des lectrices de Elle.
En 2001 il a reçu le Grand Prix du Théâtre de l’Académie Française pour l’ensemble de son œuvre.

Il a aussi écrit le Cycle de l’Invisible, six récits sur l’enfance et la spiritualité qui ont rencontré un immense succès aussi bien sur scène qu’en librairie : Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L’Enfant de Noé, Le sumo qui ne pouvait pas grossir et Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus.
Aujourd’hui Eric-Emmanuel Schmitt vit et travaille à Bruxelles. Il s’est fait naturaliser belge en 2008.

 

Vous pouvez lire les interviews de l’auteur ici ou .

Les photos de l’événement sont disponibles ici.